l'Altitude Jazz Festival est soutenu par un financement LEADER

Horizon 2020

Le festival s'est lancé en 2018 dans une phase de développement sur 3 ans : 2018 - 2019 et 2020.
L'objectif est simple : assoir le festival dans sa structure pour qu'il perdure dans le temps.

Soutien du programme LEADER

Pour cela, nous avons sollicité le programme LEADER, géré par le GAL du Grand Briançonnais, et surtout le PETR, en s'inscrivant dans une dynamique "d'expérimenter le tourisme Endogène" !!

En quelques mots, c'est renforcer le festival dans son ancrage sur le territoire, créer des emplois dans la durée, créer une offre culturelle et touristique viable, stable et durable pour que les habitants du grand Briançonnais puissent vivre sereinement sur leur territoire ...

Le financement est accepté en 2018, c'est parti !!

De l'idée à la réalisation

Il n'a pas fallu forcer trop les équipes pour rentrer dans la dynamique, le festival a toujours été par essence dans cette optique.

Nous avons créé pour ces 3 années le projet des "Routes du Jazz", création de spectacle innovant, sur tout le bassin du festival qui embarque le public dans une soirée interactive et décalée !

Nous avons travaillé avec les graphistes Jérôme Bouquemont et Régis Ferré sur une communication forte sur le terrain, et une image à la hauteur de nos ambitions.

Et enfin nous développons depuis 2018 des actions sur les publics : les vacanciers, les résidents secondaires, les CE, les hôteliers, les produits packagés, les entrepreneurs du Briançonnais, etc, etc ...

Des résultats

En 2018, l'acceptation tardive dans le temps du financement Leader ne nous a pas permis d'aller au bout du concept, mais nous avons pu quand même amorcer le virage et poser des jalons.

L'année 2019 a vraiment été l'année de lancement de toutes les pistes. Le nombre d'adhérents de l'Altitude Jazz club a augmenté, les actions vers le public nouveau ont toutes été lancées, une soirée spéciale entreprise a été imaginée, le budget du festival a considérablement augmenté, etc, etc ...

Et pour l'année 2020, nous allons continuer à pousser les curseurs de ce qui fonctionne, nous n'allons pas perdre de temps et d’énergie dans ce qui ne nous parait pas faisable, et nous allons garder notre énergie pour les actions qui devraient le plus payer : travail avec les entreprises, les CE, les vacanciers, les résidents secondaires, ...